Préparer ses entretiens d’embauche : Connais-toi toi-même !

Combien de candidats prennent le temps d’analyser suffisamment leur personnalité et leur motivation avant de se présenter à un entretien ? L’expérience montre qu’ils sont une minorité.  Et pourtant que de frustrations et de déceptions liées à cette ignorance. Le candidat éconduit aura souvent un sentiment d’échec personnel là où le recruteur aura simplement relevé une inadéquation entre un profil et un poste.

Peter F. Drucker, considéré comme le pape du management moderne,  disait que pour trouver sa place et devenir performant, il fallait pouvoir répondre à ces trois questions :

–          Quels sont mes talents ?

–          Quel est mon style de travail ?

–          Quelles sont mes valeurs ?

 « Quand on connaît la réponse à ces 3 questions, alors, face à une opportunité, une offre, une mission, on peut répondre : « D’accord, je suis preneur. Mais voici la façon dont je vais opérer. Voici comment il faudrait structurer les choses. Voici quelles relations j’entends avoir. Voici le genre de résultats que vous pouvez attendre de moi, et dans quel délai, parce que voici ce que je suis » Les carrières réussies ne sont pas planifiées. Ce sont celles de gens qui ont su saisir l’occasion, parce qu’ils connaissaient leurs points forts, leur façon de travailler et leurs valeurs » (« Devenez manager ! », Pearson).

Imaginez cependant le temps passé par nombre de candidats à élaborer des stratégies de présentation pour cacher leurs « points faibles » plutôt que pour identifier et mettre en valeur leurs forces et leur potentiel.

Pourtant si les candidats ignorent généralement tout de la psychométrie (science de l’évaluation de la personnalité), la psychométrie en sait beaucoup sur eux ! Les entreprises comme les cabinets de recrutement ont très souvent recours aux tests de personnalité pour sélectionner leurs candidats. Et autant vous dire qu’avec le développement de l’informatique  les tests sont devenus redoutablement efficaces.

Savez-vous par exemple que certains d’entre eux repèrent sur quelles questions le candidat n’a pas répondu spontanément mais a passé du temps avant de se décider, ce qui pourrait impliquer qu’il a cherché à orienter ses réponses ? Et bien entendu le rapport de test  proposera au recruteur une batterie de questions à poser lors de l’entretien pour vérifier ce qu’il en est réellement.

Alors autant mieux se connaître et apprendre à mettre en valeur sa vraie personnalité.

Le bénéfice en sera le suivant : cela vous permettra de mieux vous orienter, de devenir plus performant et pendant un entretien d’expliquer pourquoi votre personnalité fera la différence.

Comment faire alors pour identifier si le job proposé vous permettra d’exprimer vos talents ? Si votre  style de travail sera compatible avec la fonction ? Et si les valeurs de l’organisation correspondront  aux vôtres ?

Soyez pragmatique comme le sont les recruteurs : s’ils utilisent les tests de personnalité, c’est parce qu’ils présentent une réelle efficacité. Bien entendu, on va vous dire : « Attention à ne pas mettre les gens dans des cases ! », « Les tests, c’est réducteurs », « Une personnalité ça évolue avec le temps », … .

Tout cela est vrai mais surtout pour les hyper-spécialistes de la question. Personne –  et certainement pas un recruteur pro – n’imagine qu’un test va lui révéler une personnalité dans toute sa richesse et sa complexité mais il va donner de très fortes indications à partir du moment où il sera retravaillé en entretien individuel.

Et surtout, il sera très utile à tous ceux qui n’y connaissent rien et qui aimeraient bien être capables d’analyser des éléments de leur personnalité aussi importants que :

–          Leur relation aux autres

–          Leur style d’expression personnel et de persuasion

–          Leur style de pensée

–          Le côté structuré ou flexible de leur personnalité

–          Leur stabilité émotionnelle et leur gestion de la pression

Comme le remarquait Peter Drucker, « trop de personnes travaillent d’une manière qui ne leur correspond pas, et c’est là la garantie de la non-performance ». Et j’ajouterais : du stress et de l’insatisfaction au travail !

Quels sont vos talents personnels ?  Avez-vous des dons particuliers ? Qu’est-ce qui fait de vous quelqu’un de différent ?

Quel est votre style au travail ? Aimez-vous travailler seul ou en équipe ? Prendre des décisions de façon autonome ou en associant les autres ? Préférez-vous travailler sous pression ou dans un environnement calme et structuré ?

Quelles sont vos valeurs ? Sont-elles compatibles avec les entreprises chez lesquelles vous postulez ?

Qu’est-ce qui vous motive ? Comment vous projetez-vous dans le poste qu’on vous propose ? Qu’est-ce qui fait que vos compétences et votre personnalité vont apporter une vraie contribution à l’entreprise et feront la différence par rapport à d’autres candidats au parcours similaire ?

De la réponse à ces questions dépend votre capacité à bien vous orienter, à identifier votre potentiel et à bien préparer vos entretiens.

Entre l’ignorance et le bilan de compétences sur plusieurs mois, il y a la possibilité de faire un bilan personnel en prenant appui sur des tests de personnalité performants qu’un consultant vous aidera à analyser.

Ne laissez pas un recruteur en savoir plus que vous … sur vous-même !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s