Orientation : suivre son rêve ou s’adapter au marché ?

Faut-il toujours opposer notre besoin d’épanouissement personnel et les exigences du marché du travail ? On pourrait le penser à un moment où on ne parle que de « crise », de « rigueur » et de « sacrifices ». Et pourtant, la réalité est peut-être plus ouverte qu’on ne le croit…

Oui, le monde du travail a changé !

Fini le temps des carrières stables et bien balisées dans la même entreprise. Les perspectives en matière de travail sont aujourd’hui beaucoup moins prévisibles et les changements fréquents.

Ce qui implique une capacité à régulièrement se remettre en question à la fois sur le plan personnel et du point de vue de ses compétences.

C’est à la fois un défi et une opportunité.

Un défi parce que, dans un monde globalisé et changeant, les nouvelles valeurs sont : flexibilité, adaptabilité, formation tout au long de la vie, capacité à maintenir son « employabilité ».

 Une opportunité parce que chacun d’entre nous devient le responsable et le créateur de son parcours professionnel. L’environnement est moins stable, moins sécurisant,  mais plus ouvert.

Nous aussi, nous avons changé !

Dans le même temps, nous acceptons beaucoup moins de n’être qu’un rouage dans une mécanique impersonnelle. Nous percevons notre destiné individuelle comme ayant du sens, de la valeur.

Nous attendons désormais du travail qu’il nous apporte de la satisfaction, qu’il réponde à une éthique et contribue à notre réalisation personnelle.

Dans cette perspective, trouver sa voie, ce n’est plus seulement « savoir pour quoi on est fait »; c’est  prendre la responsabilité de tracer son chemin en  incluant et en harmonisant les différentes facettes de notre vie : famille, travail, loisirs, engagements… .

Aux Etats-Unis on parle de « life designing » : Aujourd’hui, « Il nous faut plutôt envisager des « parcours de vie » au cours desquels les individus projettent et construisent progressivement leur vie en y incluant leur parcours professionnel.

Ce ne sont plus seulement les adolescents qui sont confrontés à la question majeure : « Que vais-je faire de ma vie ? ». Celle-ci se pose désormais à toute personne devant faire face à une série de transitions majeures dans son existence, qu’il s’agisse de changements en matière de santé, d’emploi ou dans les relations intimes. » ( Mark Savickas, « Life designing: A paradigm for career construction in the 21st century »).

2 enjeux pour l’orientation : Réalisation de soi et Insertion professionnelle

On voit que l’on peut envisager son orientation de 2 façons :

–      en cherchant à s’adapter à la demande et aux opportunités du marché du travail.

–       en partant de soi et du sens que l’on veut donner à sa vie ; le travail étant une dimension parmi d’autres de son projet personnel.

D’un côté, la peur du chômage et du déclassement qui pousse à s’adapter au risque de renoncer à soi, à ses aspirations, à ses valeurs.

A l’instar de cette jeune femme interrogée par le Figaro étudiant : «je n’ai pas confiance en l’avenir. Même en faisant des études, on n’est plus sûr de rien… J’espère pouvoir avoir un job qui me plaise, mais j’ai peur que ce ne soit pas le cas. Je ne crois pas que les jeunes pensent à réaliser leurs rêves en ce moment, ils veulent avant tout sécuriser leur avenir».

De l’autre la volonté de donner du sens à son existence au risque de décrocher de la réalité du marché du travail.

Exemple avec Sophie, citée par Le Monde.fr, qui après plusieurs années passées dans une grande compagnie d’assurance veut « tout arrêter », « remettre du sens dans sa vie ». : « Comment ai-je pu me laisser aller pendant toutes ces années, à m’oublier moi-même, à ne rencontrer que des dossiers, à appartenir à une machine bureaucratique ? »

Mettre en accord sa personnalité et ses choix de formation et de profession

Bien entendu concilier son insertion professionnelle et ses besoins de réalisation personnelle est un vrai défi mais comment faire si on ne sait pas qui on est et ce qui nous motive vraiment ?

Et pourtant les outils existent mais souvent les démarches d’orientation paraissent lourdes et complexes, réservées aux ados et aux personnes en recherche d’emploi.

Il est cependant possible de commencer à mieux se connaître sans dépenser des milliers d’euros ou passer des heures à s’auto-analyser.

Le MBTI en est un bon exemple. Fondé sur plus de 20 années de recherche, le MBTI  est le plus utilisé de tous les questionnaires de personnalité. Identifier son type psychologique permet de découvrir les grandes dimensions de sa personnalité et leur impact sur le plan professionnel :

–      Tâches préférées / Milieu de travail préféré

–      Points forts de son type / axes de développement

–      Familles d’emploi les plus attrayantes / les moins attrayantes.

Le MBTI permet de faire le point sur sa situation et de s’interroger sur l’écart existant (ou pas) entre ce que nous sommes et ce que nous faisons.

Cette interrogation n’est pas seulement « existentielle » et les entreprises le comprennent de plus en plus. Les recherches récentes sur la motivation au travail insistent sur la nécessité d’une « motivation intrinsèque ».

Au lieu de s’en tenir à un système de motivation externe de type récompense/punition (la carotte : un bon gros salaire / le bâton : un licenciement pour faute) ; on s’aperçoit que l’efficacité et la performance augmentent bien plus lorsque les employés  trouvent dans le travail lui-même du plaisir et de la satisfaction (c’est la notion de flow, j’y reviendrai dans un prochain article).

Mieux se connaître, c’est alors se donner les moyens de bien s’orienter et d’être ainsi plus performant dans ce qu’on fait parce que tout simplement on y trouve du plaisir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s